Dernière mise à jour : 19-01-2018

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Tout l'immobilier, les ventes,
les locations sur le secteur
de Solre-le-Chateau et sa région.

 

 

 

Ajouter ce site
à vos favoris


 

Partenaires :


 


L'historique de la ville de Solre-le-Chateau

C’est au XII è siècle que l’on trouve une première mention du village qui s’appelle à cette époque Solram. Le château fort de Solre existait au XII è siècle. Ce château résiste aux attaques de Jacques d’Avesnes. En 1211 Gislenu châtelain de Beaumont devient seigneur de Solre, lui succède ensuite Baudouin en 1243. La petite cloche du beffroi puis de la tour de l’église nommée « Dindin » est fondue en 1260. En 1301 le bourg se nomme désormais Solracastri puis il est nommé Solre le Castiel en 1440, puis on le retrouve sous le nom de Solre le Castiau et Solre le casteau en 1454-63. En 1473 le château est pris et brûlé par les troupes du connétable de Saint Pol. L’église est construite en 1514 ainsi qu’un hôpital dont il reste la chapelle saint Roch. En 1525 Solre est nommé Solre le Chasteau. Les sœurs grises s’installent à Solre en 1528 à la demande de Philippe, pour assurer le service de l’hôpital. C’est en 1552 que l’on retrouve le nom définitif de Solre le château. L’hôtel de ville est construit en 1574. Au XXI è siècle, Solre le Château appartient à l’illustre maison de Croÿ dont l’un des seigneurs, Philippe fut nommé premier comte de Solre en 1592 par Philippe II roi d’Espagne. En 1611 l’église est victime d’un incendie. En 1612 une nouvelle cloche nommée « Isabelle » est fondue pour prendre place dans la tour de l’église. En 1612 Jean III devient seigneur de Solre le Château et en 1613 il devient propriétaire de la terre de Solre le Château. En 1616 l’église et le clocher sont terminés mais une erreur de fabrication fait pencher la flèche. En 1637 Turenne en guerre dans les Pays Bas, prend d’assaut le Château de Solre qui fut encore pillé en 1651 par des troupes allemandes commandées par le général Rose. En 1656 Turenne s’en empare à nouveau, avant d’aller assiéger Valenciennes. En 1765 la population de Solre le Château est estimé à 231 feux soit plus de 1000 habitants. En 1790, Solre le Château prend le nom de Solre libre jusqu'à la fin de la période Révolutionnaire. Au plus de la Révolution le château tombe sous la pioche des démolisseurs. En 1794 les Autrichiens pillent le bourg de Solre. En 1802 l’église de Solre le château est rendue au culte, mais le mobilier et les tombaux n’existent plus et les vitraux sont en mauvais état. En 1804 la population de Solre le château compte 2031 habitants, on y pratique le commerce des draps, bas de laine, tripes, tricots, gants… En 1814 les Russes s’emparent de Solre le château. En 1816 le bourg de Solre le château prend le titre de ville. En 1824 est fondé la manufacture de tissu Mariage-Rouez. Elle emploie 120 ouvriers. En 1831 la ville de Solre le château compte 2477 habitants et monte à 2645 habitants en 1841. Des travaux routiers sont réalisés vers Jeumont et Trélon. En 1850 la première usine Pourpoint (fabrique de draps) s’installe rue de Jeumont. C’est en 1852 qu’arrivent les premières machines à vapeur au charbon à Solre le château. En 1859 l’industrie domine à Solre le château avec 4 filatures de laine, 15 fabriques d’étoffes de laine, 3 clouteries, 4 tanneries, une fabrique de sucre et de betterave, 2 brasseries et 2 moulins à farine. En 1866 la ville atteint son niveau maximum d’habitants s’élevant à 3006 individus. En 1885 a lieux l’inauguration de la ligne de chemin de fer Maubeuge Fourmies qui passe par Solre le château et Ferrières la petite. Une deuxième usine Pourpoint est construite en 1890. En 1891 est découvert dans l’église, la chambre funéraire des seigneurs de Solre et de 8 cercueils princiers. En 1897 les vitraux de l’église sont classés aux monuments historiques. En 1901 la population de Solre diminue est passe à 2584 habitants. Lors de la première mondiale les Allemands emportent les cloches de l’église, Dindin la plus ancienne de France (1260) et Isabelle (1612. En 1936 les usines Pourpoint ferment et sont détruites seule la manufacture Mariage Rouez subsiste du textile mais la crise réduit à 390 le nombre de salariés contre 920 avant 1900. En 1946 la population de Solre le château diminue à nouveau pour ne compter que 1843 habitants. La dernière usine textile Mariage Rouez ferme. En 1987 seuls deux établissements continuent leurs productions il s’agit de la ferblanterie et de la SIF.

 

 

   

 

 

 

 

 

Copyright : Cedric V. Immobilier 2002-2018. Tous droits réservés
R.C.S. : 444 088 637 00038 - Cartes professionnelles : transaction 1289 T Gestion 504 G
Séquestres : Banque Populaire du Nord - Déclaration CNIL n°1220245

Aulnoye Aymeries Immobilier | Fourmies immobilier | Avesnes sur Helpe Immobilier | Solre le Chateau Immobilier | Maubeuge Immobilier | Maroilles Immobilier | Hautmont Immobilier | Bavay Immobilier | Stella-Plage Immobilier | Bachant Immobilier | Sains-du-Nord Immobilier
Pont-sur-Sambre Immobilier
| Avesnelles Immobilier |
Berlaimont Immobilier | Feignies Immobilier | Leval Immobilier | Louvroil Immobilier | Ferrière Immobilier | Ludic Box - Jeux de societe